Clémence et le "jobbing"

Adepte du « jobbing », un concept né aux Etats-Unis, Clémence a créé en décembre 2014 le site Jobbons.com. Une plate-forme qui met en relation des particuliers ayant des besoins (montage de meubles, rédaction d’un CV, babysitting, repassage, etc…) avec d’autres particuliers ayant les compétences et la disponibilité pour les aider, contre rémunération.

Originaire de Haute-Savoie, Clémence possède au départ une formation commerciale. Après avoir travaillé en tant que salariée, elle décide de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Aidée par des organismes (Pôle Emploi, Maison de l’Emploi, CCI) et confortée par ses amis, elle a créé à la mi-décembre 2014 le site Jobbons.com, une plate-forme web collaborative où le partage des compétences se fait entre particuliers. « Au départ, on se sent un peu seule face aux nombreuses questions pratiques et juridiques qui se posent  ».

Pourquoi le « jobbing » ? « J’utilisais déjà Leboncoin pour acheter et vendre des objets, ainsi que d’autres sites tels que Blablacar, Airbnb… Mais je trouvais qu’il manquait une plate-forme du même type pour les tâches du quotidien, une plate-forme entre particuliers consacrée aux services  ». Et c’est là que notre future entrepreneure pense au « jobbing », un concept venu des Etats-Unis et encore peu développé en France et qui s’inscrit dans le mouvement de la consommation collaborative.

Clémence s’inspire de ce modèle américain pour créer « Jobbons.com  ». Une plate-forme web de mise en relation entre particuliers prêts à se rendre des services contre rémunération. D’un côté des personnes qui postent une offre de jobbing gratuitement sur le site en vue de la réalisation d’une tâche. De l’autre, les « jobbeurs » qui postulent à l’une des missions pour lesquelles ils sont compétents. « Un bon moyen pour les jobbeurs d’arrondir leurs fins de mois, près de chez eux  » souligne Clémence.

Basé en Haute-Savoie, Jobbons.com est un site clair, facile d’utilisation et convivial. L’accent est mis sur la confiance des membres les uns envers les autres. Le site propose un système d’évaluation des jobbeurs après chaque job exécuté. « Un jobbeur avec un profil complet, une photo et des évaluations positives obtiendra plus facilement la confiance d’un annonceur de job auquel il proposera sa candidature  ».

Le site Jobbons.com est opérationnel depuis la mi-décembre 2014. La SAS Jobbons verra le jour à la fin de l’année 2015. Pour faire connaître son site, Clémence compte sur la presse écrite, radio, TV et aussi sur les réseaux sociaux et les partenariats avec d’autres start-ups.

« Etre entrepreneure, c’est la liberté de faire ce que l’on aime, de travailler à son rythme, de choisir ses collaborateurs. Mais il faut savoir se donner des horaires et des objectifs à atteindre sans avoir de comptes à rendre qu’à soi-même  » précise Clémence, toujours aussi motivée.

Etre une femme a plutôt été perçu comme positif. « Une femme jeune qui lance une start-up, ça plait » confie notre entrepreneure.

Sa plus grande satisfaction  : « Voir la communauté Jobbons s’agrandir. Avoir des retours positifs des utilisateurs et des encouragements chaleureux des médias  ».

Son conseil à celles qui envisagent de créer leur entreprise  : « Foncez, pas la tête baissée (mais presque). Vous aurez des doutes, des questions sans réponses. Mais il faut pas laisser cela vous freiner ».

Le site internet de Jobbons.com