Découvrez Juliette, peintre en décors

Issue d’une famille d’entrepreneurs, de professions libérales et d’artistes et originaire de Champagne-Ardenne, Juliette LEENHARDT a toujours eu l’esprit entrepreneurial.

Après avoir suivi une formation aux Beaux-Arts de Reims, elle a choisi de se spécialiser dans la peinture en décor et a effectué en ce sens une formation professionnelle au CREAR en région parisienne. Sa carrière professionnelle a débuté dans des ateliers de création de décors de cinéma, de télévision et de spectacle.
En parallèle, Juliette a suivi une formation en infographie, activité qu’elle exerce toujours, mais de façon ponctuelle.

Devenir son propre patron a toujours été une évidence pour elle. « J’ai toujours baigné dans cet état d’esprit » précise-t-elle. De retour en Champagne-Ardenne en 1995, Juliette a donc créé son entreprise aussitôt ses études terminées, en bénéficiant de l’ACCRE (Aide aux créateurs d’entreprise). Elle confesse que les débuts ont été difficiles, car mal informée, trop jeune et sans stratégie commerciale bien définie. Elle ne savait pas vraiment mettre en valeur son savoir-faire.
Quelques années plus tard, en 2011, elle a pu suivre le programme d’accompagnement « développement commercial des entreprises métiers d’art de Champagne-Ardenne ». Programme qui lui a été très bénéfique et qui a été un vrai accélérateur.

Son activité : la conception et la réalisation de décors peints pour les particuliers et les professionnels : fresques, trompe-l’œil, copies de tableaux, enduits décoratifs, patine, décors à thème pour les gîtes, restaurants, hôtels, caveaux de dégustation… Régulièrement, Juliette participe à des expositions à Reims et en Champagne-Ardenne.

Pour son travail, elle est fréquemment en contact avec les différents professionnels de la décoration, de l’aménagement, du bâtiment.

Etre entrepreneur lui donne pleinement la sensation de liberté et le plaisir de faire ce qu’elle aime. « Mais il faut aussi devoir et savoir se remettre en question car rien n’est jamais gagné. Il faut aussi être pluridisciplinaire : être créatif et penser marketing  ».

Le fait d’être une femme est un atout dans le secteur de la décoration. C’est en tout cas l’avis de Juliette. « C’est l’image d’un travail soigné, du bon goût et de la juste mesure » souligne-t-elle.

Pour ne pas rester isolée et favoriser les échanges, Juliette s’est constitué un réseau informel (essentiellement féminin) de professionnels du secteur artisanal ou artistique. Elle est également en lien avec l’UFDI (Union Française des Décoratrices d’Intérieur) et Créer au féminin.

Sa plus grande satisfaction : « C’est de voir les yeux de mes clients qui pétillent en regardant leur décor réalisé  ».

Son conseil aux femmes entrepreneures : «  Dès le départ, trouver un réseau, un parrain et faire un maximum de rencontres  ».