Isabelle, passionnée de mode

Jeune rémoise, Isabelle HA est passionnée depuis l’adolescence par la mode, le shopping, l’univers du prêt-à-porter.

Après avoir commencé sa carrière professionnelle comme gestionnaire de clientèle dans la banque pendant 6 ans (travail qui lui plaisait mais dans lequel elle n’arrivait pas à se projeter dans le long terme), Isabelle a décidé de se lancer à son compte et de laisser libre cours à sa passion en ouvrant sa propre boutique de prêt-à-porter.

Son idée a mûri peu à peu. Son ancien employeur l’a encouragé dans son projet en lui finançant une formation et quelques investissements.

Même soutenue par ses proches, Isabelle reconnaît les difficultés à surmonter. La peur : « On quitte un CDI, un salaire qui tombe tous les mois pour un projet qui, peut-être, ne marchera pas ». Le besoin financier « Il faut avoir un apport suffisant face à l’ampleur du projet ». Et «  bien connaître son marché, sa cible ».

Aidée par des organismes compétents comme l’AFPA, Reims Initiative), Isabelle a ouvert la boutique « KINH » en novembre 2010 : boutique de prêt-à-porter féminin, entrée de gamme, qui suit les tendances urbaines, parisiennes, ainsi que des marques de jeunes créateurs accessibles.

Le nom de sa boutique n’est pas dû au hasard. Isabelle a choisi le nom de son fils.

« C’est une réelle satisfaction de voir son projet concrétisé, d’avoir la liberté de ses actes et de ses décisions, de pouvoir évoluer dans un univers qui me plaît » souligne Isabelle. Elle est néanmoins consciente des inconvénients d’être entrepreneur. « Les charges élevées, les conséquences sur la vie familiale en raison des horaires difficiles ».

Isabelle n’a pas ressenti de réelles difficultés en tant que femme. Le plus important, pour un homme comme pour une femme, est d’être en cohérence avec son projet, de valoriser ses compétences, sa démarche, ses moyens.

Son conseil aux futures entrepreneures : « Si l’idée est là, il ne faut pas la laisser de côté. Il faut la mûrir, l’étudier, voir sa faisabilité, faire un bilan de sa situation actuelle et future, être consciente que cela aura des conséquences sur la vie familiale, personnelle. Celles qui décideront de se lancer et qui aboutiront n’auront jamais de regret … car au moins, elles l’auront fait !!! ».

KINH BOUTIQUE – 4 rue de Pouilly – Reims (en face de Misstigriff et parking Hôtel de Ville).

Pour en savoir plus : www.tendancereims.com (page mini site sur la boutique)

Mars 2011