Laetitia, Princess Boudoir

Jeune rémoise de 31 ans, titulaire d’un BTS Action Commerciale, Laetitia DOUCET a débuté sa vie professionnelle dans le secteur de la vente et comme conseillère en communication.

L’envie de créer a toujours été forte chez elle. « Mes parents ont été gérants d’une société de transport. L’envie est certainement née là », précise Laetitia.

Fraîchement divorcée et libre de toute contrainte, Laetitia envisage sérieusement à créer son entreprise. Reste à trouver le concept. « Comme je suis une femme attentive à l’importance de l’anti routine dans le couple et amoureuse de la lingerie, le Love Store a éveillé ma curiosité ». Désireuse de mieux connaître cet univers, elle travaille pendant un an et demi comme ambassadrice pour des réunions love shopping.

« Mon intuition était la bonne. Il manquait quelque chose sur Reims dans ce domaine » conclut Laetitia. L’idée de Princess Boudoir est lancée.

Le projet a mis un an à se réaliser. « Il faut trouver les bonnes sources d’informations, les bons réseaux. Et surtout, ne pas se décourager face aux obstacles ».

Laetitia a été aidée dans sa création d’entreprise par différents organismes comme les CCI de Châlons en Champagne et de Reims/Epernay. Mais aussi l’AFPA, la Boutique de Gestion et Reims Initiatives.

Son entreprise : PRINCESS BOUDOIR. Un appartement aux mille trésors, ouvert depuis le 5 juillet 2011 : lingerie fine et sexy, corsets, bas, accessoires… Mais aussi cosmétique gourmande, jouets intimes.
Princess Boudoir organise également des soirées love shopping, des anniversaires et enterrements de vie de jeune fille et différents ateliers (effeuillage burlesque, maquillage pin up, écriture érotique…).
Surtout, il ne faut pas confondre un love store avec un sex shop. « Les gens font souvent l’amalgame ».

Laetitia apprécie l’autonomie et la liberté d’action que lui procure le statut d’entrepreneur.
« Mais il faut être aussi sur tous les fronts, ne pas se laisser démotiver et ne pas compter ses heures ».

Le fait d’être une femme a été un avantage. Les interlocuteurs étaient plus à l’aise et rassurés.

Sa plus grande satisfaction : « La réalisation de mon projet. Avoir réussi à convaincre les banquiers ainsi que les comités d’aides ». Son entreprise est pour elle une source d’enrichissement permanent.
Pour rencontrer d’autres entrepreneures, Laetitia s’est rapprochée de Créer au féminin.

Son message à toutes celles qui envisagent de créer leur entreprise : «  Faire preuve de rigueur et de réflexion avant de se lancer. S’informer et s’entourer des bons partenaires. Etre opportuniste, créatif et ne rien lâcher. Il faut surtout y croire, même si c’est compliqué et long ».