Le lissage brésilien selon Agathe

Nancéienne d’origine, Agathe LAMBERT a suivi un cursus scolaire classique.

L’envie de monter son entreprise est née très tôt, dès la fin de ses études secondaires. Lors de son année en faculté, Agathe avait déjà entamé les démarches nécessaires afin de créer sa propre structure.

Il faut signaler qu’Agathe avait déjà une idée bien précise du secteur dans lequel elle voulait se lancer. L’élément déclencheur s’est produit lors d’un voyage familial au Brésil. D’une part, elle a découvert les bienfaits exceptionnels du lissage brésilien, un marché encore inexistant en France. D’autre part, l’occasion lui a été donnée de rencontrer l’un des fournisseurs de ce secteur. Sa motivation n’a fait que s’amplifier. Agathe a rapidement pris les choses en main.

Tout s’est enchaîné rapidement. Agathe voulait être l’une des premières à exploiter le marché du lissage brésilien en France. De plus, son fournisseur lui a laissé l’exclusivité de la distribution de ses produits sur tout le continent européen et en Afrique du Nord. « C’était une occasion exceptionnelle à saisir  ».

Créer son entreprise n’a pas été de tout repos. Il a fallu effectuer toutes les démarches administratives, se documenter, organiser des rencontres avec son fournisseur brésilien pour mettre en place un partenariat commercial entre les deux pays, créer ses premières boutiques en ligne.
« Heureusement, j’ai été conseillée par la structure Promotech  » précise Agathe.

Son entreprise : LISAMENTO, spécialiste du lissage brésilien. Importation depuis le Brésil, de produits cosmétiques haut de gamme ainsi que la distribution et la communication auprès de particuliers et de professionnels pour faire connaître la marque.

« Etre entrepreneur m’offre la possibilité de pouvoir gérer mon activité à ma façon et à mon rythme. Cela me donne aussi le n’être sous la responsabilité de personne, si ce n’est la mienne. Je dois bien étudier la moindre de mes prises de décision  » souligne Agathe. En revanche, son activité lui prend l’intégralité de son temps. « Mais j’en avais conscience dès le départ  ».

Etre une jeune femme ne l’a pas particulièrement desservi. «  Si ce n’est un ralentissement dans mes démarches en raison de la nature de mon projet et de mes ambitions  ».

Sa plus grande satisfaction  : «  J’ai eu raison de croire en mon projet et à sa réussite. Tout le démontre : la croissance du chiffre d’affaires et de mes parts de marchés ».

La page Facebook de Lisamento