Les Gravures de Maud

Elle a reçu récemment le Prix de la Bourse Artistique décerné par la Ville de Reims. Maud GIRONNAY aime expérimenter toutes les facettes de la gravure.

Rémoise d’origine, Maud Gironnay a étudié les techniques de la gravure traditionnelle et contemporaine à l’école supérieure Estienne à Paris. De retour à Reims, elle devient l’assistance de l’artiste Marie-Christine Bourven. « Grâce à cette expérience, j’ai appris de nouvelles méthodes et approches. Cela m’a convaincue de persévérer dans la gravure ».

Puis, elle décide de voler de ses propres ailes. Avec des amis artistes, elle recherche un espace collectif (une sorte de coworking artistique) pour être autonome. En 2012, c’est l’ouverture de l’Atelier Hyperespace dans le centre-ville de Reims où se côtoient 9 artistes, tous dans des domaines différents. « C’est une vraie émulation et un enrichissement mutuel. L’union fait la force  ».

La base du travail de Maud est bien sûr la gravure traditionnelle, à partir de plaques de métal ou de bois, incisées. Les sillons et les creux sont ensuite encrés. La matrice passe sous une presse. Puis l’image sort. Des multiples sont réalisés avec plusieurs procédés, pour des rendus et effets différents.

Maud aime le côté rituel de la gravure qui se prépare étape par étape. « C’est le suspens, entre la réalisation de la matrice et la découverte finale de l’image. Et c’est ce qui me plaît  ». Ce travail requiert un vrai savoir-faire, de la patience.

Mais ce qui intéresse avant tout notre artiste, c’est de sortir de la technique artisanale classique. Elle aime expérimenter, réfléchir à des installations et interpeller le regard du spectateur. « Souvent, les gens oublient de regarder autour d’eux. Je veux essayer de les amener à regarder différemment  ».

Notre artiste aime les univers oniriques, mystérieux, l’observation de la nature (végétaux, nuages, orages, lune…). Son dernier travail tournait autour d’un ensemble de lunes en mouvement (quartiers, demi-lunes). Son prochain projet promet d’être excitant. Maud vient d’être sélectionnée pour travailler sur les soleils de minuit, dans le cadre d’une résidence d’artistes en Norvège, à compter du 7 juin 2015. Elle photographiera le phénomène du soleil de minuit heure par heure. Elle isolera les clichés sur des plaques photosensibles, les retravaillera pour avoir des effets mystérieux et flous et les imprimera.

Maud a obtenu fin 2014 le Prix de la Bourse Artistique décerné à un artiste par la Ville de Reims, pour une réalisation à effectuer en 2015. Cette dotation financière lui permettra de mener à bien son projet dans le cadre de sa résidence en Norvège. Le résultat sera en principe exposé fin 2015-début 2016 au Cellier à Reims.

Diffuser l’art contemporain en milieu rural est aussi important pour Maud qui travaille, avec l’artiste plasticienne Anne-Sophie Velly, à La Maison Vide. Cette Maison, située dans le village de Crugny, a été rénovée et aménagée pour se « remplir » une fois pas saison, d’œuvres réalisées « in situ » par des artistes invités en résidence.

Retrouvez Maud sur son site internet