Les Lumières de la Pluie de Clotilde

Diplômée de l’ESC Nantes et spécialisée dans le management de la mode et du design, Clotilde RANNO est rémoise depuis 2 ans.

Elle a connu ses premières expériences professionnelles dans de très grandes entreprises où elle s’est imprégnée de leurs méthodes de travail et d’organisation.

Après cinq années dans le monde du travail, Clotilde a repris des études à l’Institut Français de la Mode (IFM). C’est là qu’elle rencontre des créateurs et dirigeants d’entreprises qui lui donnent le sentiment que créer une entreprise, c’est possible.

Car l’envie d’entreprendre a toujours été dans son tempérament. « J’aime décider de ce que je vais faire moi-même, organiser mon travail, mon planning ». Dans son entourage, de nombreuses personnes sont installées à leur compte. Et puis, Clotilde ne souhaitait plus « entrer dans un moule », ni se projeter dans la vie d’une grande entreprise.

Arrivée à Reims, Clotilde entame sa réflexion et construit son projet. Mais elle reconnaît avoir été un peu perdue au départ et ne pas savoir quels organismes contacter. Le sentiment de solitude était bien présent.

Parallèlement, elle travaille à temps partiel pour un institut d’études marketing en vue de la création d’un pôle d’études mode et beauté. Cette collaboration se poursuit aujourd’hui, mais en tant qu’indépendant.

La rencontre avec d’autres porteurs de projets a été un vrai soutien. Puis Clotilde a pu être accompagnée notamment par La Boutique de Gestion et Défi Jeune/Envie d’Agir, qui l’ont aidée dans sa phase de business plan. Elle a aussi bénéficié d’aides financières pour démarrer son projet.

L’entreprise de Clotilde, LES LUMIERES DE LA PLUIE, a été créée en juillet 2010 : conception et distribution de prêt-à-porter haut de gamme pour femme. Le tout avec une logique éco responsable (utilisation de coton bio ou de matières naturelles avec un faible impact sur l’environnement) et fabriqué en France.

Clotilde apprécie le sentiment de liberté que lui apporte son statut d’entrepreneur. « Mais il y a aussi des moments de stress à gérer. Il est indispensable d’être bien entourée et de travailler avec des prestataires de services et fournisseurs de confiance » précise-t-elle.

Le fait d’être une femme ne lui a pas posé de problèmes particuliers.

Sa plus grande satisfaction : « avoir pu exposer très rapidement (2 mois après le démarrage de son activité) au salon du Prêt-à-Porter à Paris Porte de Versailles et y avoir obtenu le label éthique ».

Le message de Clotilde à toutes celles qui veulent créer leur entreprise : « C’EST POSSIBLE ! »

Pour en savoir plus : www.leslumieresdelapluie.com

Avril 2011