OMA COFFEE : le coffee-shop de Véra

Créé il y a un an par Véra Werding-Chamarande, OMA COFFEE est un vrai lieu de vie et d’échanges… et pas uniquement un endroit pour déguster cafés et thés.

« Ouvrir un coffee-shop, c’était pour moi une évidence. Le café et le thé ont toujours fait partie de ma vie familiale  » confie Véra.

Après des études de droit international, notre future entrepreneure originaire de Saint-Dizier, a travaillé une vingtaine d’années comme juriste, notamment à l’étranger (Etats-Unis, Brésil, Amérique du Sud). « J’ai eu l’opportunité de travailler pour des investisseurs qui implantaient des unités de fabrication de pâtisserie de luxe ».

Puis, pour se rapprocher de sa famille, Véra revient en France. « J’ai profité de ce retour pour mettre en place mon rêve : ouvrir mon propre coffee shop. A l’image de ces cafés que je fréquentais aux Etats-Unis  ». Le choix de la ville de Reims s’imposait, car situé entre Saint-Dizier, sa ville d’origine, et de Paris où habite sa sœur. « Un bon compromis  ».

Etude de marché faite, il reste à notre entrepreneure à trouver un local. « J’ai trouvé mon bonheur rue Gambetta, près du centre-ville de Reims. Idéalement situé entre le Conservatoire Régional de Musique et de Danse et Sciences Po. Un quartier vivant ». La présence estudiantine dans ce secteur est un vrai plus pour la fréquentation d’un coffee shop.

OMA COFFEE ouvre le 18 juin 2015. Un lieu de vie, d’échanges où les personnes peuvent communiquer entre elles, se poser, travailler. « Il y a beaucoup de moi-même dans ce lieu que j’ai décoré avec des objets qui me sont personnels et reflètent mes passions ». Dans cet univers vintage et jazzy, on trouve des appareils photos, des instruments de musique, des objets vintage, des affiches… Tout pour créer une atmosphère cosy et authentique.

Chez OMA COFFEE, les clients peuvent déguster des cafés, thés, jus de fruit et différentes petites gourmandises pour accompagner les boissons. « Je privilégie le café par filtration manuelle. Une technique ancienne. Pour cela, j’ai choisi les Cafés Pierson ». Véra sélectionne minutieusement les crus de café, en provenance notamment d’Amérique du Sud. «  J’ai une démarche liée au commerce équitable. Je travaille également avec Malongo, une des rares PME françaises torréfactrices, respectueuse de la nature  ».

En ce qui concerne les thés, Véra va prochainement proposer un thé sans théïne en provenance d’une entreprise parisienne. « Ce sera une exclusivité sur Reims  » précise-t-elle.

Après un an d’ouverture, notre entrepreneure est satisfaite. « Le bouche-à-oreille fonctionne bien. J’ai une clientèle variée composée d’étudiants, de familles et de touristes  ». Véra travaille seule, aidée par un staff d’étudiants (3 à 5 étudiants qui se relaient dans la journée).

Et les projets de développement ne manquent pas. Véra envisage notamment pour 2017 l’ouverture d’un deuxième Oma Coffee dans un autre pays de la zone européenne. « Avant tout, je tiens à rester une entreprise à taille humaine. Et surtout, je ne veux pas me mettre la pression  ».

Retrouvez OMA COFFEE sur sa page Facebook