Perrine, infographiste multimédia

Perrine Dardart est originaire des Hauts-de-Seine et habite la région rémoise depuis 2006.

Après des études orientées dans un premier temps vers le secteur commercial, Perrine s’est lancée en tant qu’autodidacte dans l’informatique et a travaillé 5 ans comme responsable informatique au siège d’une filiale d’une grande banque.
Son poste supprimé, elle a mis à profit son congé individuel de formation pour obtenir un diplôme d’infographiste multimédia.

Perrine a toujours eu envie d’être entrepreneure. Déçue par ses recherches d’emploi, elle s’est lancée dans la grande aventure de la création d’entreprise. « J’ai voulu me prouver que je valais mieux que le peu d’intérêt suscité par ma candidature. Les agences de communication font davantage appel à des freelances plutôt que d’embaucher  ».

Devant ce constat, Perrine s’est inscrite à un stage de préparation à la création d’entreprise à la Chambre de Métiers afin de conforter son choix. La semaine de stage terminée, elle a rempli son dossier d’inscription en vue de la création d’une EIRL.

C’est ainsi qu’est née l’EIRL LE PETIT ROCHER : création ou refonte de logos, cartes de visite, faire-part, flyers, affiches, illustration, photomontage, mise en page pour l’édition, scannage de diapositives et retouche d’images, réalisation de charte graphique et de sites web… Tout l’univers de l’infographiste multimédia.

Perrine n’a pas bénéficié d’accompagnement particulier, en dehors de sa semaine de stage. Ce qu’elle regrette. Tout comme les préjugés sur les femmes chefs d’entreprise. « Alors que les femmes prennent le temps de réfléchir avant de s’engager ; ce qui est un gage de viabilité du projet  ».

Le côté positif d’être entrepreneure : « la liberté de choisir ses horaires, de moduler son planning ». Mais il faut se débrouiller seule, ne pas être accompagnée dans ses démarches de prospection auprès de la clientèle. Pour rompre la solitude et tisser de nouveaux liens, professionnels et cordiaux, Perrine s’est inscrite depuis peu à des réseaux féminins (Créez comme Elles, Créer au féminin).

Sa plus grande satisfaction  : « Répondre aux besoins d’un client, être à l’écoute de son projet et le voir satisfait du résultat  ».

Son message à celles qui envisagent de créer leur entreprise  : « Bien monter son dossier, bien s’informer, être sûre de la viabilité du projet et surtout ne pas avoir peur de se lancer !  ».