Sophie-Emilie SOLANO, une mompreneuse très design

Originaire de Martinique, Sophie-Emilie SOLANO baigne dans l’entrepreneuriat depuis toujours. Fille, sœur et petite-fille d’entrepreneur, «  j’ai cela dans le sang  » souligne-t-elle.

Après une double formation plutôt atypique (Beaux-Arts + Ecole Supérieure de Commerce de Paris), Sophie-Emilie s’est orientée vers les secteurs du web, des médias et de l’édition, où elle a exercé durant 12 ans. « Ce qui m’a permis de concilier avec bonheur mes deux formations initiales ».

En 2008, encore consultante en web marketing, c’est le déclic : « A force de concevoir et de m’investir pour les autres, j’ai eu envie de le faire pour moi  ». Et voici Sophie-Emilie qui se lance à son tour dans l’aventure entrepreneuriale, avec un projet enthousiasmant à mener et à défendre : une boutique en ligne de design.

Bien sûr, son entourage familial ne pouvait que la soutenir, ainsi que ses amis. Cela a été son seul « accompagnement » ; Sophie-Emilie n’ayant pas fait appel à des organismes spécialisés dans la création d’entreprise.

Sa première entreprise, DesignfromParis.com est créée en 2008 : une boutique en ligne spécialisée dans les créateurs et designers indépendants (design, luminaires, objets de décoration).

Depuis juin 2013, une deuxième entreprise a vu le jour : CmaChambre.fr : un concept store, une caverne à trésors pour enfants de 0 à 12 ans (petit mobilier, luminaires, accessoires, décorations, cadeaux).

Sophie-Emilie, en plus d’être maman d’un petit garçon, est désormais à la tête de ses deux entités, regroupées au sein de la SARL Design from Paris.

« Pour être entrepreneur, il faut avoir le cœur bien accroché, aimer le risque, être entouré et ne pas perdre la tête. Car il y a des hauts et des bas… et même des très bas  ». Sophie-Emilie est bien consciente des nombreux avantages, mais aussi des inconvénients liés au fait d’être à son compte.

Etre une femme ne l’a pas particulièrement avantagé, ni desservi. « Dans mon secteur d’activité, on n’accorde pas d’importance au fait d’être un homme ou une femme  ».

Sa plus grande satisfaction  : « Voir mon projet grandir, s’épanouir chaque jour davantage. Et aussi avoir toujours cette envie de faire d’autres projets, pour plus tard  ». Preuve s’il en est que Sophie-Emilie ne regrette pas son choix et a eu raison d’aller au bout de ses envies.

Pour ne pas se sentir isolée, notre entrepreneure fait partie de nombreux réseaux, notamment ceux de l’ESC Paris et de réseaux féminins. Réseaux qu’elle compte bien réactiver maintenant que son fils est un peu plus grand.

Son message à celles qui envisagent de créer leur entreprise  : « Ayez un projet. Confrontez-le aux autres. S’il tient la route, lancez-vous et accrochez-vous ! Et surtout, restez entourées ».