Elles slament... ce sont les Drôles de Drames

Elles sont Rémoises et slameuses. Elles sont dynamiques, pétillantes, surprenantes et ne se prennent pas au sérieux. Trois femmes qui se sont regroupées il y a trois ans sous le nom de scène « Drôles de Drames ».

Tu dînes ce soir, Saghey, Mélie fait du mélo… Derrière ces pseudonymes se cachent trois Rémoises : Géraldine JAUJOU, professeur d’histoire-géographie, Sabrina GHEROUI, animatrice d’ateliers d’écriture à Slam Tribu et Elodie GEAS, professeur à l’ESPÉ en master de documentation. Toutes les trois ont en commun la passion du slam, une discipline très codée de compétition orale et poétique.

Elodie pratiquait déjà le slam et l’a fait découvrir à Géraldine, passionnée comme elle par l’écriture. Puis toutes les deux ont fait la connaissance de Sabrina qui slamait de son côté. « Un jour, pour un tournoi auxquelles nous participions, s’est imposée la contrainte d’écrire à trois pour un slam collectif. Notre trio s’est formé pour cette occasion. Nous avons alors remarqué notre facilité à écrire ensemble, notre complicité, notre même vision des choses de la vie. Nous avons même remporté le tournoi. Il y avait de toute évidence une idée à creuser » souligne Elodie.

Et l’aventure à trois prend forme à l’automne 2014. Elodie, Géraldine et Sabrina se regroupent dans un trio baptisé «  Drôles de Drames  », comme un clin d’œil à « Charlie et ses drôles de dames ». Energiques, pétillantes, satiriques, humoristiques, nos trois slameuses n’hésitent pas à bousculer les codes du slam « qui est encore une discipline très codifiée et individualiste ».

Les « Drôles de Drames » slament bien sûr, mais pas seulement… La gestuelle et l’interaction tiennent une place importante. Elles jouent de véritables saynètes où les accessoires, la musique et même la vidéo et le chant, sont également présents. Ce qui rend leur spectacle vivant et communicatif. « Nous cherchons à exploiter tous les atouts de notre diversité ».

« Le travail en amont est fondamental. L’écriture des textes se fait à trois, à partir d’un thème imposé ou libre. Nous mettons nos idées en commun. Et tout se construit au fur et à mesure. Puis viennent la phase de découpage du texte, les répétitions pour trouver le bon rythme. Tout doit être au final parfaitement rodé et fluide  ».

Le trio participe régulièrement à des prestations artistiques en France et dans les pays limitrophes. En 3 ans d’existence, il a déjà 27 dates à son actif. En parallèle, nos trois amies continuent de slamer en individuel, «  indispensable pour notre légitimité  ».

Depuis fin septembre 2017, le trio « Drôles de Drames » est devenue une Association Loi 1901. La rançon du succès. « Nous sommes de plus en plus demandées pour des prestations rémunérées. Il nous fallait un cadre net, rassurant et bien identifié ».

Tu dînes ce soir, Saghey et Mélie fait du mélo… Les Drôles de Drames pratiquent l’absurde, la dérision, l’humour. Elles observent la société pour en dénoncer les travers et les dérives à travers leurs textes et spectacles. Le public ne s’y trompe pas… qui se laisse de plus en plus séduire par ce trio de slameuses pas comme les autres.

La page Facebook Drôles de Drames